La mode selon Ines : découverte du livre La parisienne

La mode selon Ines : découverte du livre La parisienne

Comment les Parisiennes font-elles pour être élégantes qu’importe le moment ? Où se retrouvent-elles pour boire un café entre copines ? Des bonnes adresses pour sortir ? Un nouveau canapé ou une toile à accrocher au-dessus de ce dernier ? Ou plus simplement, les derniers produits de beauté à adopter, les vêtements qu’il faut acheter. C’est ce que l’on retrouve dans le livre La parisienne, parmi grand nombre d’autres conseils...

Véritable manuel de la vie des parisiennes, ce livre plaira autant à celles qui sillonnent la capitale quotidiennement qu’à celles qui aspirent à le devenir. C’est en soi un guide de route de ces habitudes, de la mode aux attitudes, un tour d’horizon de la vie de la Parisienne, véritable manuel qui vous enseignera ses secrets livrés par la plume experte d’Ines de la Fressange.

Elle s’est pour l’occasion associée à la journaliste de Elle, Sophie Gachet, pour nous livrer un recueil de La parisienne selon Ines.

livre la parisienne

Etre Parisienne, c’est une multitude d’habitudes et de secrets souvent bien gardés. D’avantage qu’un lieu de vie, c’est un état d’esprit, complexe, multiple. Il fallait bien un livre pour le résumer. C’est une philosophie en soi que l’on retrouve au fil des pages. Une manière de passer le temps agréablement tout en lisant. Une manière d’en découvrir d’avantage sur la Parisienne qui passionne voir fait rêver beaucoup d’entre nous, mais aussi d’en découvrir plus sur Ines, qui se livre en quelque sorte, se dévoile en nous partageant ses idées, ses adresses et ses secrets. C’est le second livre d’Ines de la Fressange, après Profession Mannequin. Véritable réussite, il connaît un franc succès et suscite en beaucoup d’entre nous une envie irrémédiable de le lire et de nous en approprier les secrets, en témoigne son édition à 1 million d’exemplaires et sa traduction en 17 langues.

Ce livre, entre autre mots, nous apprend à penser Parisienne. C’est un état d’esprit qui demande un peu de travail, une gymnastique qui demande de l’exercice mais un avantage pour nous toutes, une attitude presque nonchalante et beaucoup de relativisme. Il ne fait pas beau aujourd’hui ? Tant pis, je prendrai un taxi, en soi, c’est une excellente manière de porter mon trench. C’est un rendez-vous galant dans un superbe restaurant mais mes pieds saignent d’avoir arpenté les magasins toute la journée ? Tant pis, j’irai en ballerines. Au moins il se souviendra de moi. Je travaille beaucoup et je n’ai que peu de temps pour moi ? Tant pis, j’aurai enfin les moyens de m’offrir cette robe qui me fait rêver depuis des semaines déjà. C’est dire oui à l’imprévu et opter pour un sourire, râler un peut par principe mais voir le verre à moitié plein. C’est tout ça que l’on apprendre en lisant La parisienne.


0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

3336